Comment gérer son Personal Branding quand on est Freelance ?

    **L’image de marque est un concept qui peut sembler superflu, surtout quand on est freelance. Certains simplifient l'image de marque à l'excès et pensent qu’il s’agit d’un outil utile dans le cadre de la conception d’un logo par exemple. D'autres l’exagèrent et pensent que l’image de marque ne concerne que les grandes entreprises.

    STOP ! Toi aussi, Freelance, tu dois penser soigner ton image de marque si tu veux évoluer et péreniser ton entreprise.**

    En réalité, l'image de marque englobe presque tous les aspects de la personnalité d'une entreprise, son logo mais pas que. La façon dont elle s'adresse à ses clients et la façon dont elle est perçue par son audience.

    L’image de marque concerne donc toutes les entreprises, quelle que soit leur taille, y compris les freelances qui veulent augmenter leurs revenus et se créer une solide réputation et ainsi pérenniser leur (micro)entreprise.

    L'importance du Personal Branding pour les freelances

    Une bonne image de marque permet de rendre son entreprise mémorable.

    Les freelances talentueux qui gèrent parfaitement leur Personal Branding peuvent développer leur entreprise beaucoup plus rapidement que les autres.

    Il y a beaucoup de graphistes, développeurs, photographes, consultants et rédacteurs qualifiés qui se disent freelance aujourd’hui. Pire encore, le marché du Freelance est international aujourd'hui, surtout depuis l'explosion des plateformes de Freelance.

    Donc je préfère te prévenir : tu dois te démarquer, tu dois apparaître comme unique aux yeux de tes prospects et clients si tu veux résister à cette concurrence.

    Que ta carrière de freelance en soit au commencement ou que tu sois un professionnel (oserais-je dire « consultant » ?) avec beaucoup d’années d’expériences, je vais te donner quelques conseils pour concevoir ta propre marque personnelle et surtout pour qu’elle soit mémorable.

    Encore mieux : tu vas pouvoir la mettre en pratique dès aujourd’hui.

    Ta personnalité, c’est ta marque

    La première étape du processus consiste à définir la personnalité unique de ta marque. Ce qui est top et pratique, c’est que ta personnalité (à toi) étant unique, on va s’en servir pour créer ta marque qui sera donc unique également. Malin non ?

    Je l’avoue, c'est l'une de ces rares occasions où ton entreprise peut parler de TOI sans retenue. Ce n’est pas tous les jours (Moi, moi, je, moi ...), on nous a toujours appris à ne pas parler de soi. Après tout, t’es ta propre marque, donc la présenter sous un faux jour au monde entier serait contre nature, et finalement très difficile à tenir dans le temps.

    Voici une petite technique rapide pour définir la personnalité que ta marque va devoir adopter. Sur une feuille de papier, écris trois adjectifs positifs :

    • Qui te décrivent (selon toi),
    • Que tu voudrais que tes clients utilisent pour te décrire (toi, professionnellement).

    Pense à des adjectifs professionnels, ou humains, mais qui auront un but professionnel, dont on va pouvoir se servir. « Beau », c’est bien si t’es top-model. Si tu fais du Community Management ça l’est moins. Par contre être « innovant » ou « créatif » pour un Community Manager c’est intéressant.

    Maintenant, c'est l'heure de vérifier si tu es un menteur …

    Ce n'est pas parce que tu penses que ces adjectifs te décrivent que d'autres personnes seront d'accord avec ça.

    Le problème, c’est que si ton Personal Branding ne reflète pas ce que les gens pensent de toi (prospects, potentiels partenaires, etc), ça va les gêner et au final tu vas passer pour un charlatan. On est d’accord : ce n’est pas le but !

    Alors, vas chercher quelques relations que tu connais bien, en qui t’as parfaitement confiance, à qui tu pourras demander d’être 100% honnête : amis, familles, relations professionnelles. Demande-leur de faire le même exercice : te donner 3 adjectifs qui décrivent ton entreprise indépendante.

    Après ça, compares les résultats avec ce que toi tu avais écrit. S'ils ont à peu près utilisé les mêmes termes que toi pour décrire ta « marque personnelle freelance », alors t’es déjà sur la bonne voie.

    Si ce n'est pas le cas, il est temps de se remettre en question et de comprendre quelle image tu véhicules. Il va te falloir étudier comment tu pourrais mieux aligner tes actes avec les trois adjectifs que tu ciblais.

    Si tout est ok, il va maintenant falloir mettre en avant ces 3 adjectifs dans le cadre de ton Personal Branding.

    Ton nom ou un nom de marque ?

    Ça c’est vraiment une excellente question. Si t’es auto-entrepreneur ou micro-entrepreneur, le nom de ton entreprise sera forcément tes nom et prénom. Mais ça ne t’oblige pas à communiquer publiquement en tes nom et prénom. Tu pourrais tout aussi bien avoir un site web ou un blog avec un nom de domaine personnalisé ou encore une page Facebook portant le nom d’une marque venant tout droit de ton imaginaire.

    Certains n’hésitent pas à simplement utiliser leur prénom + nom + métier, du type « Mathieu Moulin Copywriter ». D'autres préfèrent utiliser un nom de marque.

    Effectivement, dans une perspective à plus long terme, il y a plusieurs raisons qui peuvent te pousser à choisir un nom de marque :

    Première raison : si t’as un nom commun, genre « Nicolas Martin », là t’es sûr d’être noyé sur Google et de potentiellement perdre des clients. Imagine un de tes clients disant à un de ses amis, le Directeur Marketing d’une entreprise du CAC 40 « Contactes Nicolas Martin, c’est un graphiste il est super ! »

    Ton potentiel super nouveau client s’empresse d’aller sur Google pour te trouver :

    personal-branding-freelance-google

    Eh mince ! 1.190.000 résultats. Je te garantis qu’il va laisser tomber et retourner voir sa super agence qui lui facture les mêmes prestations 30 fois plus chères.

    C’est un exemple extrême, mais ça peut vraiment arriver.

    Deuxième raison : si t’envisages d'agrandir ton entreprise et de former une équipe. Que ce soit un groupement de Freelance ou bien carrément changer de statut pour recruter, dans ces là, ce sera compliqué de communiquer avec ton propre nom.

    Personnellement, je suis Freelance en acquisition de trafic : SEO, Publicité ainsi qu’en Inbound Marketing. Je n’ai pas pour objectif de monter une agence pour cette activité. J’ai la chance d’avoir un nom très peu commun : Guillaume Guersan. Si tu recherches des Guersan sur Google, t'es quasiment certain de tomber sur quelqu’un de ma famille, donc no souci pour moi.

    Si tu penses que ton entreprise va grandir à plus ou moins long terme, il est beaucoup plus logique de te trouver un nom de marque le plus tôt possible.

    Sinon, tu devras tout recommencer à zéro.

    Si tu choisis d’utiliser un nom de marque, gardes en tête les 3 adjectifs qu’on a travaillés précédemment pour t’aider un trouver un nom dans cet esprit et qui reflètera ta personnalité.

    Ta personnalité devra se ressentir dans le nom ton entreprise, ça lui donnera une âme.

    Ta présentation, ton Storytelling et l'entonnoir d'écriture

    Le chemin est long pour devenir un Freelance très bien rémunéré, jouissant d’une large et bonne réputation. On en connaît tous, on se les arrache, mais au final on en connaît peu.

    Pour rejoindre ce cercle très fermé, tu devras avoir une présence importante et développer ta visibilité sur internet. J’imagine que tu y as déjà pensé, que c’est déjà fait ou que tu vas bientôt le faire. En effet, sur internet, tu peux vendre tes services 24h/24, 7j/7, tu dois en profiter.

    Dans ce cadre, tu as ou tu vas potentiellement développer :

    • Ton site internet
    • Ton portfolio en ligne
    • Ta page Facebook / ta page LinkedIn
    • Tes profils sur les réseaux sociaux (Twitter, LinkedIn, …)
    • Tes profils sur des plateformes Freelance

    Du coup, tes prospects te découvriront d’abord en ligne avant de te rencontrer dans le monde réel. Tu vas donc devoir bien choisir les mots que tu vas employer et ta manière de communiquer à l’écrit sur le web.

    Cette phase sera déterminante car pour chaque canal, tu vas devoir te présenter, renseigner une présentation ou une « biographie ».

    Dit comme ça, ça peut faire peur, devoir revoir (ou rédiger) des dizaines de présentations, une pour ton site web, une pour ton profil LinkedIn. Certaines plateformes limitent le nombre de caractères, etc.

    N’ai crainte : si tu t’y prends bien, tu peux considérablement réduire ta charge de travail, tout en conservant un Personal Branding cohérent. Il suffit d’être malin.

    Réfléchis en entonnoir. On commence par rédiger une présentation longue, puis on crée différentes versions plus courtes, adaptées à chaque support.

    Voici la procédure que je te recommande :

    1. Commences par ta biographie / présentation complète. C'est ce qui ira sur ton site web (page d’accueil ou page « à propos »). Commence par les trois adjectifs qu’on a identifié pour définir les bases de ton Personal Branding, et racontes une histoire intéressante (pas juste un CV), fais du Storytelling. Qui es-tu et que fais-tu pour tes clients, qui leur facilite la vie ?

    2. Condenses-le en quelques centaines de mots maximum ou moins pour tes pages Facebook et LinkedIn. Tu pourras l’utiliser également pour ton profil LinkedIn. Garde le même ton, mais concentres-toi sur ce que tu apportes à tes clients.

    3. Réduis-le encore une fois jusqu'à ne pas dépasser les 140 caractères pour Twitter. Ça te servira de toute manière : tu sauras te présenter très brièvement. Rappelle-toi, concentres toi sur les besoins essentiels de tes clients.

    4. Tu peux encore aller plus loin en le réduisant encore une fois : ça te fera un beau slogan de quelques mots seulement pour ton logo par exemple.

    Une fois que tu as toutes ces versions, conserves les bien au chaud, mais tu dois pouvoir y accéder rapidement. Au début, ça te permettra de t’inspirer, à chaque fois que tu voudras rédiger quelque chose : une annonce, une page de présentation, un article de blog, etc.

    Approprie-toi ta marque

    À partir de maintenant c’est un travail continue. Tu dois représenter et vivre ta marque. Puisque ta marque est basée sur ta personnalité et qu’elle est donc unique, ça ne devrait pas te poser de problèmes.

    Protège-la, et vis-la au jour le jour, à chaque fois que tu échanges avec des clients, des partenaires, des fournisseurs. Tu dois incarner ta marque, ça te permettra de te différencier et donc de développer ton entreprise.

    Dernier petit conseil : il va te falloir être crédible aux yeux de tes clients. Avoir un super Personal Branding mais envoyer des factures générées via un template Excel gratuit (et moche) trouvé sur internet, ça risque de te décridibiliser.

    De plus, puisque ton entreprise va rapidement exploser, il va te falloir de bons outils pour gérer ton entreprise de Freelance.

    Je ne peux que te conseiller Freebe que j'utilise depuis plusieurs mois maintenant. Freebe te permet de générer des factures conformes avec la loi. T'enverras donc des devis et factures au design soigné, Brandé avec ton logo, à tes clients directement par email. C'est la classe non ?

    Inscris toi à Freebe ici via ce lien et essayes le pendant 60 jours gratuitement, je deviendrai ton parrain et j'aurais moi aussi un mois gratuit (cool !). Par contre je te préviens : l'essayer c'est l'adopter.

    Guillaume Guersan

    Guillaume Guersan

    Passionné de Marketing Digital, j'aide mes clients à obtenir plus de clients (qualifiés) sur internet grâce au Search et à la puissance des Réseaux Sociaux.

    Comment gérer son Personal Branding quand on est Freelance ?