Le petit guide pour déclarer et payer ses cotisations sociales.

    Ah la liberté, le télétravail, la définition de ton cadre de travail, les rentrées d’argent… Développer son activité dans le cadre d’une micro-entreprise est épanouissant pour plus d’un. Vivre pleinement les vertus de son indépendance c’est bien, mais à un moment il faut bien payer ses cotisations sociales.

    Pour rappel, les charges sociales sont à régler tous les trimestres, ou tous les mois selon les choix opérés lors de ton inscription. Si tu es dans le clan des déclarants trimestriels, les charges de janvier, février et mars devront être télédéclarées au plus tard le 30 avril. Par exemple, tu gagnes 1000 euros en janvier, en février, en mars et début avril. Si tu décides de faire ta déclaration le 20 avril, tu ne devras mentionner que 3000 euros. Les 1000 euros encaissés en avril seront à déclarer pour le second trimestre.

    On le sait, cette déclaration ternit un peu le tableau, mais elle est obligatoire. On voit venir les phobiques de l’administratif… La simple idée de devoir effectuer ce genre de formalités te donnent des sueurs froides. Alors on respire, car Freebe est une fois encore là pour toi. Étape par étape, on va t’expliquer comment déclarer et payer ces cotisations inhérentes à ton activité. Go !

    Étape 1 : l’inscription à Net-entreprises

    Être inscrit en tant que micro-entrepreneur ne fait pas de toi un membre naturel de Net-entreprises. Si tu t’es déjà inscrit, tu peux directement te rendre à la seconde étape.

    Pour les petits nouveaux, il faut avant tout ce rendre sur le site de ton nouveau meilleur ami. Clique sur ce gros bouton jaune en haut de page :

    Cet accès va faire apparaitre une fenêtre flottante te laissant alors le choix entre l’inscription ou la connexion si tu as déjà un compte.  

    Dans le cas d’une inscription, clique sur « Créer votre compte déclarant » et laisse-toi guider. Il te suffit alors de compléter l’ensemble de tes informations personnelles et professionnelles. Avant de valider, le site récapitule toutes tes données sur la page finale. Tout est bon ? Clique sur le bouton « S’inscrire aux services Net-Entreprises ». Attends, ce n’est pas encore terminé, tu as encore quelques informations à remplir. On te demandera le type d’inscription et la sélection des déclarants. ET VOILÀ.

    Tu patientes 24 heures et Net-Entreprises te donnera la possibilité de déclarer tes charges. You are so lucky !

    Étape 2 : la déclaration des cotisations sociales

    Rends-toi à nouveau sur Net-Entreprises (quand je disais que c’était ton nouveau meilleur pote…). Clique sur « Mon compte », mais cette fois tu peux rentrer les informations renseignées lors de ton inscription pour te connecter.

    Tu atterris sur l’accueil de ton espace personnel. Va droit au but en cliquant sur ce beau bouton vert.  

    Cliquer dessus t’amène directement sur le site de l’URSSAF relatif aux micro-entrepreneurs. La page de déclaration de tes recettes s’affiche naturellement. Comme tu le sais, les charges que tu vas régler sont liées à la nature même de ton activité. L’ensemble des activités professionnelles sont répertoriées selon trois catégories :

    • Les professions commerçantes,
    • Les professions artisanales,
    • Les professions libérales.

    Tout en haut de page, tu peux remarquer que le service récapitule les éléments relatifs à ta situation ; numéro de Siret, nom de ton activité, si tu bénéficies de l’ACCRE et du versement libératoire de l’impôt.

    Alors, comment remplir cette page ? Tu vas voir ce n’est pas bien difficile. Tu dois indiquer le montant de toutes tes recettes encaissées, et non facturées, qui ont eu lieu pendant le trimestre. Selon ton activité, tu dois insérer ce chiffre dans la case correspondante. L’outil est bien pensé et calcule directement les charges que tu devras régler dans l’encadré situé en dessous.

    Si tu profites de l’ACCRE, le taux réduit est clairement affiché. Profites-en, tu n’en as que pour trois ans… Tu as opté pour le versement libératoire de l’impôt ? Tu paieras tes charges en même temps que tes cotisations sociales. Tu peux voir que le montant d’impôt a également été calculé depuis cette page.

    Étape 3 : le paiement des cotisations sociales

    Eh oui, tu n’as pas déclaré tes recettes pour le simple plaisir de passer le temps. Maintenant, il faut passer à la caisse !

    Tu as le choix entre deux types de règlements :

    • Par télépaiement : il s’agit d’un mode dématérialisé rapide et simple à effectuer. Le débit sera réalisé à la date d’échéance et le montant pourra être modifié jusqu’à la veille de l’exigibilité.
    • Par carte bancaire : ce moyen de paiement est destiné aux professions libérales pour régler leurs dettes et échéances courantes. Si vous avez déjà un mandat de télépaiement activé, le paiement par carte bancaire sera impossible. Un paiement par carte bancaire nécessitera la validation d’un mandat, qui ne devra pas être adressé à votre banque. Ouf, une formalité de moins !

    La gestion des moyens de paiement peut également se réaliser dans le volet rouge et à gauche de ta page. Si tu choisis pour un télépaiement, le site te dirigera directement sur cette page à l’issue de ta déclaration. Quel que soit le choix opéré, on te demandera d’insérer tes coordonnées bancaires. Nous te recommandons le télépaiement qui offre bien plus de souplesse. En effet, la somme due sera prélevée sur ton compte automatiquement, et ce, quelques jours après la date limite. Tu éviteras ainsi toute pénalité de retard !

    Si tu as un doute quant aux dates de déclaration, le site t’offre un mémo dans « Mes exigibilités » à gauche de la page. Il est impératif de respecter les délais, le cas contraire te contraindra à des pénalités de retard, soit 50 € par déclaration. Alors, imprime-toi bien les dates dans ton cerveau ou prépare-toi des rappels sur ton agenda.

    Freebe
    Maeva Girardot

    Maeva Girardot

    Read more posts by this author.

    Le petit guide pour déclarer et payer ses cotisations sociales.