Comment positionner ses tarifs de freelance ?

    L'une des premières difficultés à laquelle se confronte un indépendant, après la création de sa micro-entreprise, est celle du prix de ses prestations. Commencer bas et risquer d'avoir des fins de mois difficiles ? Penser être trop haut pour intéresser de potentiels clients ? Un choix difficile à arbitrer ...

    Ton premier point de repère est simple à trouver : recherche les tarifs des freelances de ton domaine. Cela va te donner une bonne base pour établir ta grille tarifaire. Veille à ne pas te sous-estimer pour quelque raison que ce soit, les clients potentiels pouvant associer bas prix à piètre qualité. Mais attention aussi à ne pas te situer trop haut, hors de la réalité du marché.

    Le deuxième point est extrêmement important : il concerne les charges. Et oui, tu n'es pas sans savoir que 1000€ de chiffre d'affaires ne signifie pas 1000€ dans ta poche. Tu te dois notamment d'anticiper le taux de charges sociales et d'imposition.

    L'ACCRE est une aide qui te permet de réduire le montant de tes charges sociales pendant 3 ans.

    Pour établir tes tarifs, tu dois aussi prendre en compte ta valeur personnelle et ton positionnement. Quelle est ton expérience dans ton domaine ? Quel est ton niveau d'expertise ? Quelles compétences mets-tu à disposition de tes clients ? Aussi, la question de la concurrence que tu as dans ton secteur est importante, car si les clients recherchent des compétences, ils en ont pour la plupart besoin à un moment bien précis, ce qui fait augmenter ta valeur si tu es disponible.

    Concernant ta disponibilité, tu peux aussi calculer tes tarifs en fonction de ton objectif de revenu mensuel et de jours travaillés. En anticipant les éventuelles périodes de faibles revenus et les périodes non travaillées (car tu devras forcément prendre quelques semaines pour recharger les batteries au cours de l'année, en plus des week-ends et jours fériés), cela te donnera un certain nombre de jours et tu pourras te décider plus précisément sur le tarif tu souhaites adopter.

    Tu dois aussi avoir une visibilité sur le montant de charge fixes que tu peux avoir en fonction de ton activité. Internet, téléphone, co-working, assurance responsabilité civile professionnelle, mutuelle ...

    Pense aussi à tes impôts en fin d'année et l'éventuelle possibilité que tu puisses tomber malade ! Pour ca Wemind est ton meilleur partenaire santé !

    Bonus : enfin, n'hésite pas à inclure une dose de satisfaction dans ta tarification. Si un projet te plaît, tu peux accorder une remise de quelques points de pourcentages afin de faire plaisir au client, qui saura s'en souvenir et aura plus tendance à revenir vers toi pour répondre à son prochain besoin. C'est une bonne technique de fidélisation client.

    Tristan Machin

    Comment positionner ses tarifs de freelance ?