[Interview Freelance] Bertrand Souriau, développeur full-stack

    L'utilisateur Freebe de la semaine est Bertrand, développeur full-stack de 27 ans basé à Bordeaux. Barbecue, organisation et sincérité sont au programme de cette nouvelle interview freelance !

    Salut Bertrand ! Comment décrirais-tu ton métier à un non-initié ?
    Disons que ce métier peut être décomposé en 2 parties. Tout d’abord, la partie traitement des données. Il s’agit de se poser les bonnes questions puis de construire une architecture simple et cohérente qui va recevoir et traiter un ensemble de données qu’un site internet et/ou service va nécessiter. C’est un peu comme construire la structure brute d’une maison. On commence par les fondations et puis les murs, le toit, les fenêtres… Et dans la seconde partie, tout ce qui va concerner la partie interface. Il s’agit de créer un lien visuel entre des données et des éléments d’interactions que tout le monde utilise au quotidien, sans même s’en rendre compte. On va hiérarchiser et prioriser les contenus de chaque écran et apporter de l’interaction pour pouvoir les consulter et/ou les manipuler. Cette partie est cruciale et doit être pertinente car elle fait le lien entre l’homme et la machine.

    Quand et pourquoi t'es-tu lancé en freelance ?
    J'ai vécu sur Paris pendant des années et j’ai adoré travaillé dans des agences digitales. Mais il faut avouer que c’est un métier à pression où l’on vous demande parfois d’agir sans réfléchir et puis, finalement, vous êtes un développeur comme tant d’autres. Rencontrer un client, réfléchir à des concepts mais surtout construire avec lui une partie de son projet de vie est tellement plus gratifiant pour moi. J’ai donc sauté le pas il y a un an pour me lancer dans la vie de freelance. Devenir plus autonome, plus indépendant et surtout pouvoir conseiller et guider mes clients pour qu’ils réussissent le mieux possible leurs projets.

    Quelle est ta stack favorite et pourquoi ?
    Je me passionne pour beaucoup de langages et j’essaie d’en étudier d’autres quand j’ai un peu de temps libre. J’aime voir la programmation comme une grande encyclopédie vivante. Des centaines de milliers de personnes y ont participé et y ont apporté leur contribution depuis plus de 70 ans maintenant. Je n’ai pas forcément de stack favorite car les langages évoluent très vite et les tendances se suivent mais ne se ressemblent pas. Il y a quelques années encore, concevoir un back end en langage JavaScript était impensable par sa stabilité et par sa syntaxe trop laxiste. Mais c’est une demande forte aujourd’hui dans les entreprises. Peut être que demain ce sera au tour de TypeScript ou de Go pour concevoir ces mêmes outils. Le principal est de se maintenir informé des nouveautés techniques et de s’adapter.

    S'il n'y avait qu'une seule raison de travailler avec toi ?
    J'organise des barbecues à la maison en été avec mes clients préférés ! Non, disons que je suis quelqu’un de perfectionniste et toujours en veille. Je teste et j’éprouve constamment des nouvelles techniques et je forme des jeunes en parallèle pour garder cette dynamique.

    Quelle est la mission dont tu es le plus fier ?
    J'ai travaillé pour plusieurs startups depuis le début de ma période de freelance. Je crois qu’être écouté et apprécié pour ma personnalité et mes conseils est l’objectif dont je suis le plus fier au delà de tous les projets que j’ai pu réaliser depuis 10 ans.

    Ton conseil à quelqu'un qui souhaite se lancer en freelance ?
    C'est une question compliquée ! Je crois que la priorité pour devenir freelance est d’être très organisé, aussi bien dans son planning que dans sa gestion administrative. On peut vite se retrouver débordé par le travail à effectuer et en oublier l’aspect barbant de la paperasse !

    Qu'est-ce que Freebe a changé dans ta vie de freelance ?
    Beaucoup de choses ! Mais si je pouvais le résumer en 2 points : d’une part un gain de temps énorme. Concevoir un devis, un acompte, une facture, l’envoyer au client et obtenir une confirmation ... Ça peut être vite long et fastidieux, même avec ses propres outils. Avec Freebe, c’est une affaire de quelques minutes et c’est réellement appréciable. D’autre part, le fait que ce soit étroitement lié à mon compte bancaire professionnel. J’étais réticent au début mais finalement je trouve cette approche plus que nécessaire. Ça permet de savoir en quelques secondes si un paiement a été effectué, si un autre est en attente, combien j’ai en ce moment sur mon compte et combien je vais débourser en charges à la fin du trimestre. C’est agréable d’avoir un outil qui simplifie la partie administrative et qui permet de dégager davantage de temps pour mes missions professionnelles.

    Un Free à recommander ?
    Étant donné que je travaille dans le domaine du web et que l'univers des interfaces me passionne, je recommanderai Jonathan Da Costa. C'est un designer et directeur artistique qui travaille à Paris. J'ai eu la chance de travailler avec lui sur quelques projets et j'admire son perfectionnisme et sa façon de travailler.

    Pour finir, comment te contacter si l'on souhaite travailler avec toi ?
    Il est possible de me contacter en allant sur mon portfolio ou sur mon profil LinkedIn.

    Tristan Machin

    [Interview Freelance] Bertrand Souriau, développeur full-stack