Y a-t-il une différence entre micro-entreprise et auto-entreprise ?

    Y a-t-il une différence entre micro-entreprise et auto-entreprise ?

    Depuis 2008, la terminologie était "auto-entrepreneur", terme toujours utilisé aujourd'hui notamment sur les sites de l'URSSAF et net-entreprises.fr (le portail officiel des déclarations en ligne), mais depuis le 1er janvier 2016, la terminologie officielle est devenue "micro-entrepreneur".

    Auto-entreprise et micro-entreprise, c'est donc la même chose ! Pour éviter de s'y perdre, on ne parlera dans cet article que de "micro-entreprise". Faisons ensemble le point sur ce régime.

    Qu'est-ce qu'une micro-entreprise ?

    Le site de l'URSSAF la présente comme "une entreprise individuelle qui relève du régime fiscal de la micro-entreprise et du régime micro-social pour le paiement des cotisations et contributions sociales". En bénéficiant de ce régime, la création de l'entreprise est extrêmement simplifiée.

    Qui peut devenir micro-entrepreneur ?

    Toute personne majeure peut ouvrir sa micro-entreprise, sous condition d'être ressortissant de l'Union Européenne, de ne pas être sous tutelle ou curatelle, et de ne pas être condamné à une interdiction de gérer ou d'exercer. L'activité peut être exercée à titre principal ou à titre complémentaire. Ainsi, un salarié peut tout à fait créer sa micro-entreprise, de même qu'un étudiant ou un retraité, et il est même possible de cumuler deux activités de micro-entreprise.

    Quels sont les avantages de la micro-entreprise ?

    Pour commencer, la création d'une micro-entreprise est extrêmement facile : gratuite et sans apport de capital, elle peut s'effectuer en ligne en à peine quelques minutes. Le deuxième avantage se situe au niveau du calcul des cotisations sociales. Elles sont calculées de manière simple : tu ne paies que sur ce que tu gagnes.

    Enfin, par rapport aux autres formes d'entreprises, la micro-entreprise a des obligations comptables plus légères : il n'est pas nécessaire d'établir des comptes annuels, et donc de recourir aux services d'un expert-comptable.

    Quelles sont les obligations d'une micro-entreprise ?

    Même s'il est léger, quelques obligations sont attenantes au statut de micro-entrepreneur : les déclarations de chiffre d'affaires auprès de l'URSSAF (tous les mois ou trimestres, selon ton choix, et ce même si ton chiffre d'affaires est nul), la tenue d'un livre des recettes (récapitulant toutes les entrées d'argent de la micro-entreprise), et éventuellement la tenue d'un registre des achats dans certains cas (sur le même principe que le livre des recettes).

    Tout cela est automatisé avec Freebe, l'outil de gestion d'activité des freelances, pour te permettre de te concentrer sur ton activité !

    Quelles sont les limites de la micro-entreprise ?

    Bien qu'il soit avantageux, le régime de micro-entreprise a certaines limites. La plus évidente est celle du plafond de chiffre d'affaires, qui se situe à 70 000€ pour les micro-entreprises de prestations de services, et varie selon ton type d'activité. Tu peux en avoir un aperçu quotidien depuis ton dashboard Freebe !

    Une autre limite, plus ténue, se situe sur ton activité : elle doit entrer dans l'une des trois catégories que sont "artisan", "commerçant" ou "profession libérale". Enfin, il ne faut pas oublier que la micro-entreprise est un statut de droit français : il est donc nécessaire d'avoir une adresse en France pour en bénéficier.

    Y a-t-il des risques avec la micro-entreprise ?

    Le principal risque concerne les tentatives d'arnaques ! Tu vas recevoir des courriers et emails qui auront l'apparence de communications officielles, mais qui n'en sont absolument pas. Ce sont des propositions commerciales entièrement facultatives, qui se font passer pour des démarches obligatoires. On a fait pour toi un récapitulatif de ces arnaques à la micro-entreprise pour que tu saches à quoi t'attendre.

    D'autres risques peuvent apparaître si tu ne paies pas tes fournisseurs, si tes clients ne te paient pas en temps et en heure, si tu ne déclares pas ton chiffre d'affaires ou si tu oublies les impôts à la fin de l'année ... Le mieux pour éviter tout ça, c'est de souscrire à une bonne responsabilité civile professionnelle, et de choisir un super outil de gestion comme Freebe !


    Comment créer sa micro-entreprise ?

    Alors, intéressé ? Tu peux créer ta micro-entreprise en quelques clics grâce à notre article, où l'on te guide pas à pas pour te permettre de te lancer en toute simplicité !

    Et une fois ton numéro de SIRET obtenu, n'hésite pas à tester Freebe gratuitement pendant 60 jours depuis ce lien !

    Tristan Machin

    Tristan Machin

    Lire plus de post de cet auteur.